Suite de l'étude du Laboratoire d'Analyse Socio-Anthropologique de la Génération Née avec les Ecrans (LASAGNE).

Observation number two
L'ado et la nourriture
: depuis qu'il est né, vous avez pris soin de donner de bonnes choses à manger à votre enfant. Vous l'avez peut-être allaité, puis vous lui avez préparé de bonnes petites purées maison, vous avez fait attention à ce qu'il ne mange pas en dehors des repas, vous avez interdit les sucreries hors fêtes d'anniversaire... Il est aussi forcément passé par la phase nouille (je parle de la nourriture, pas de lui !). Puis, tout d'un coup, votre préadolescent entre au collège, et là, c'est le règne des BONBONS. À croire que c'est l'engrais nécessaire aux poils qui poussent. Une sorte de bulle sucrée dans un monde de brutes. Un passport social aussi :
- Eh, bidule, tu veux un bonbon ? J'ai un paquet de "Têtes brûlées" (plus piquant, tu meurs).
- Eh, machin, si je te donne une "Langue qui pique" (plus acide, ça troue), tu me laisses copier sur ta feuille s'teuplaît ?
Oui, parce que la mode de cette génération, c'est au piquant et au dégueu. Même la marque Jelly Bean s'y est mise, qui a sorti un concept soi-disant ludique qui consiste à mettre dans la même boîte deux bonbons d'une même couleur pour deux goûts différents  : un goût classique (banane, pêche...) et un goût horrible (dentifrice, fromage moisi ou... vomi !). Véridique. Présenté sous forme de jeu, on fait tourner une roulette qui indique une couleur à piocher ; vous avez donc une "chance" sur deux de tomber sur le bonbon dégueu. Youpi qu'est-ce qu'on s'amuse. Bref.

Vient le temps de l'Adolescence. Et là : accrochez-vous. Déjà, ils prennent leur bol de céréales à l'heure où vous préparez votre rôti de veau. Et puis l'Ado a faim. Tout le temps. Beaucoup. Et quand il a faim, il FAUT qu'il mange.
C'est une sorte de journée continue de la bouffe.
11h30 : p'tit déj.

12h30 : déjeuner (ils ne resservent que 2 fois de pâtes parce que quand même, ils viennent juste de finir leur petit-déjeuner).
14h : comme on n'a pas beaucoup mangé à midi, on vient prendre un petit truc dans le frigo.

16h15 : y'a quoi pour le goûter ?
17h30 : Maman, on va à la boxe, qu'est-ce qu'on peut manger avant ?
19h : Maman, on rentre de la boxe, qu'est-ce qu'on peut manger après ?
19h30 : dîner (ils ne resservent que 2 fois de lentilles parce que quand même, ils viennent juste de finir leur encas post-boxe).
21h30 : je viens de finir mes devoirs et je n'ai pas beaucoup dîné, est-ce que je peux manger quelque chose ?
Faim de l'observation number two.

Jelly Bean