magbleblog

21 mai 2017

Gaudeamus hodie !

Honnêtement, j'y croyais pas trop en envoyant le SMS à Fiston2...
Et puis parfois, le miracle arrive !

Gaudeamus hodie

Posté par magbleblog à 07:30 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


18 mai 2017

L'espoir fait vivre

Non mais c'est vrai, il faut avoir de l'ambition dans la vie, c'est important.
J'avoue : c'était bien tenté...

Liste courses

Posté par magbleblog à 07:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

15 mai 2017

Effet Kiss (pas) Cool

 Je vous livre quelques extraits d'un cours de psychologie du Docteur Brun-Barassi, distribué lors d'une formation passionnante que j'ai reçue cette année, sur les difficultés liées à l'adolescence :

   De par ses attitudes et sa façon de se comporter, l’adolescent implique nécessairement l’entourage et notamment sa famille. Cette confrontation avec l’entourage est, du fait de la puissance des émotions ressenties par l’adolescent, inévitablement violente et même, par moment, destructrice [Tu l'as dit bouffi. La claque que tu prends, purée...]. Winnicott nous rappelle que "grandir est par nature un acte agressif". Pour lui, c’est "de meurtre dont il est question à l’adolescence". Il considère que "la tâche des parents (à cette période) est de survivre" [Pas mieux. Bravo Winni-lourson. En mode "Adrienne, c'est pas ma guerre". Sauf qu'on a zéro entrainement.].

 Ils doutent sans cesse face à cet enfant qui n’en est plus un et qui les bouscule dans leur manière de vivre et de penser, les obligeant à se remettre en cause et les poussant toujours plus loin dans leur retranchement [À peine... tu penses juste que t'as tout raté, mais c'est pas grave.]. Cette période de l’adolescence les confronte à un bouleversement rappelant un autre bouleversement, celui engendré par la naissance. Ce sont les mêmes émotions et inquiétudes face à cet inconnu, à ces nouveaux repères à construire [Je paierais cher pour retrouver l'inquiétude de me demander si le biberon n'est pas trop chaud et l'émotion provoquée par que le fait que bébé n'a pas fini sa purée !].

 L’adolescent confronte ses parents à la douleur du deuil de leur jeunesse et de certains idéaux. Les provocations et les sollicitations des adolescents jouent pour eux le rôle d’interprétations sauvages, alors qu’ils sont "en pleine élaboration de leur propre position dépressive" [C'est faaatigant, mais c'est faaatigant ! La dépressive, si ça continue, ça va être la Daronne !]. Ils traversent eux-mêmes un passage difficile et "les parents auront d’autant plus besoin d’être soutenus que la crise de l’adolescence correspond généralement pour eux à la crise du milieu de vie, décrite par les Anglo-Saxons" [Les saxo-anglais n'ont pas que de la bouffe dégueu, faut pas croire ! Do you have a poutre IPN pour me soutenir, please ?].

   La qualité des réponses des parents ou de leurs substituts est importante, et même déterminante, pour le fonctionnement mental de l’adolescent et la formation de sa personnalité [Ouille aïe aïe, mama mia, mince, j'ai tout faux...].

   Là tout de suite, j'aimerais avoir le vieux magnétophone à K7 audio de ma jeunesse et appuyer quelques secondes sur la touche Fast-Forward pour passer directement à la prochaine chanson.

Fast-forward


 

Posté par magbleblog à 08:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mai 2017

Signes extérieurs de richesse ?

   Passe encore que je reçoive régulièrement dans ma boîte postale un courrier intitulé Séniors, préparez votre avenir  - après tout, un jour, ce sera mon tour -  mais voilà-t-y pas qu'hier, je reçois une enveloppe Donnez du sens à votre ISF.
   Je ne pense pas que ce soit mon pantalon In extenso à 19,99 € ; ou alors il y aurait un Impôt de Solidarité sur la Fringue dont j'ignorerais l'existence. Pour vous prouver ma bonne foi, je vais le rendre, tiens ((f'était du fynthétique en pluf !).
   Eventuellement mon pain bio à 3,65 € les 4 centimètres (je ne m'en remets pas de celui là...). Mais c'était un malentendu, je vous jure. Un impôt de Solidarité sur la Farine, très peu pour moi. Je ne mange pas de ce pain là.
(...)
   Ça y est, je sais !  Et le moment est sans doute venu de faire mon coming out. J''avoue : j'ai roulé en Logan break de 2008 à 2012 (et j'ai kiffé grave). À tous les coups, c'est pour ça l'ISF ! Quelqu'un m'aurait balancée ? C'est vraiment dégueulasse...

Blague à part, si demain, je reçois un courrier des Pompes Funèbres Générales Une fois dans votre vie, roulez en limousine, je me vexe.

Y'aurait pas erreur sur la personne par hasard ?

isf

Posté par magbleblog à 07:18 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

07 mai 2017

2ème tour

C'est Fiston2 qui a le mot de la fin : "Il y a un candidat qui base son programme sur ce qu'il y a de bien chez lui, et une candidate qui base son programme sur ce qu'il y a de mal chez l'autre...".

Quelle perspicacité ce gamin, il est trop fort...

2ème tour

Posté par magbleblog à 09:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]


04 mai 2017

Virée en ville

   Je me réjouis : je pars avec Fiston1, FIston2 et Monnome faire du shopping à une heure de route de notre lieu de villégiature. Une virée entre grands. L'occasion de faire plaisir à nos garçons qui peinent à trouver l'intérêt de voir pousser les fleurs à la campagne, lorsqu'on y va. On a laissé Filloute chez une copine, elle est ravie elle aussi. Le shopping, très peu pour elle (Mon Dieu, faites que ce moment dure encore pendant les quarante prochaines années SVP. Merci.). Tout le monde est ravi, c'est formidable.
   Pendant le trajet, on écoute du rap (voir billet du 1er mai dernier) mais c'est pas grave, la vie est belle.
   On se gare en centre ville, Fiston1 nous annonce tout de suite la couleur : il n'a pas que ça à faire de nous attendre, il nous donne RV dans 1h30. Au moins, ça a le mérite d'être clair.
   Fiston2 souhaite aller dans un magasin de skate. Nous l'accompagnons, mais entre temps, Monnome a vu ci, j'ai vu ça, on a vu ceci, cela, et finalement, lui aussi finit par nous dire : bon, j'y vais, on s'appelle.
   Et de deux.
   Je suis donc seule avec Monnome quand je lui annonce que j'entre dans un magasin de beaux arts, pour voir des feutres-pinceaux, anticipant l'anniversaire de Fiston1 de plusieurs mois. Après une attente interminable de 2 min 37 s chrono (voir billet du 26 juin 2016 "Monnome : les présentations"), il entre dans le magasin, s'approche de moi avec une mine renfrognée (la vendeuse croit à un malaise) et me dit que lui aussi, il s'en va.


   Sympa la virée en famille. Pour l'instant, c'est plutôt moi, la virée de la famille ! Je respire un grand coup. Méditation de pleine conscience mon cul. Je vais m'acheter du thé dans une boutique de luxe (un thé qui relaxe, vous auriez ?). Dingue : en sortant, je tombe sur Monnome qui est tout content car il vient de s'acheter un beau couteau (dernièrement, il a cramé la lame du sien en changeant la hotte de la cuisine sans couper l'électricité. C'était juste avant que la hotte tombe et pète la plaque en vitro-céramique parce qu'il n'avait pas pensé à la protéger. M'enfin ça, c'est une autre histoire...). Du moment que ce n'est pas pour me poignarder, c'est cool.

   Après deux heures en ville, voici le résultat des courses : 5 appels manqués à Fiston1, 2 messages vocaux à Fiston2, 2 Whatsapp à chépluki, 3 essais de Facetime avec Monnome, 24 SMS à nous quatre. Nous finissons pas nous retrouver sur une place (manquerait plus qu'on se perde avec tout ça !). Fiston1 nous accueille avec un "C'est shité (besoin de la traduction ?), si on est venu pour rester seulement deux heures, c'était pas la peine...".

   En rentrant, je me fais une théière relaxante de "Brume du Népal". Brume du Népal moncul.

FullSizeRender-2FullSizeRenderFullSizeRender-1

Posté par magbleblog à 07:30 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 mai 2017

1er mai

Y'a (encore) un truc que je ne comprends pas :
Quand c'est la fête du fromage, on mange du fromage ; quand c'est la fête des mères, on célèbre les mamans ; quand c'est la fête à Neu-Neu, on voit des Neuilléens ; quand c'est la fête du slip...

Alors pourquoi, quand c'est la fête du travail, on ne travaille pas ?

Muguet

Posté par magbleblog à 19:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Raplapla

Fiston1 est chargé de s'occuper de la musique dans la voiture.
Du rap.

Des bribes de paroles m'arrivent aux oreilles...

Oh shit, oh shit [ouh la la, ça commence bien...].
Oh shit, j'rappe comme un OG [un OG, quesako ? L'Observatoire de Genève ? Une Organisation Générale ? Renard en feu m'éclaire discrètement sur mon naïfone : ça serait peut-être plutôt un Original Gangster.]

Personne me met hors-jeu, j'baise tout comme dans orgie [ben mon cochon, faut pas s'en faire !]
(...)

Bang bang ! Headshot, les tâches c'est pas du ketchup [Eh ! C'est pas du ketchup, mais c'est peut-être de la framboise... ou de la cerise, hein ? Qu'en dis-tu ? Ça tache la cerise, tu sais... Enfin moi, c'que j'en dis...]
(...)

J'la fume pure et j'tousse pas, j'bois le sirop et j'tousse pas [ben pourquoi tu prends du sirop puisque tu ne tousses pas ? J'y comprends rien !]
(...)
Nan, me dis pas ton nom, j'en ai rien à foutre [c'est dingue, je ressens exactement la même chose que toi !]
Je suis occupé, je dois compter et recompter tous mes billets verts [nan mais t'inquiète, je passais là par hasard, je vais pas rester... Tu joues au Monopoly ou quoi ? ]
Jusqu'à c'que mes doigts saignent
J'pense qu'à m'faire du biff, qu'à m'faire des femmes [Gloups]
(...)

Fuck le game, chez nous personne ne joue, man [Eh oh, ça va, je croyais juste que tu jouais au Monopoly, tout le monde peut se tromper, non ?]
Si j'en avais quelque chose à branler de c'qu'ils pensent ce serait la hchouma [Tu rigoles ? Pour l'instant, c'est plutôt moi qui commence à l'avoir, la hchouma...]
(...)

Nos machins dans ta ch... pour qu'tu couines, bitch [Les enfants, vous pouvez ouvrir la fenêtre svp ? Je ne me sens pas très bien...]
J'te pardonne d'être naïve, mais pas d'être conne
T'façon rien à foutre de ta iv' tant qu'ma batte d'herbe cogne
(...)
Mon proprio a augmenté les charges [ah ben voilà, t'as le seum, fallait le dire tout de suite mon gars, on peut comprendre que tu aies des problèmes dans la vie, mais c'est pas une raison pour écrire des cochoncetés !]
Faut qu'tu cliques, faut qu'tu télécharges
Mais le son mets-le en repeat
Repeat repeat repeat
Mais le son mets-le en repeat
Repeat repeat repeat
Mais le son mets-le en repeat
Repeat repeat repeat [euh... comment dire... non, ça va aller comme ça, merci bien.]

Ouf, c'est fini.
Mais comment c'est possible ? Fiston1, mon fils, la chair de ma chair, qui écoute ces paroles ? Pourtant, j'vous jure, on écoutait "Petit escargot" en boucle quand il était petit ! C'était hier ! 

Daronne à Fiston1 : dis-donc, tu n'aurais pas du rap américain plutôt ?
(Avec mon niveau en anglais, au moins, je suis tranquille..)

Rap

Posté par magbleblog à 17:32 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

27 avril 2017

Malbouffe s'en va en guerre

Daronne : Alors, les garçons, vous vous êtes débrouillés pour le déjeuner aujourd'hui ?
Fiston1 : Oui oui ; moi, j'ai fini le poulet (fermier d'auvergne, je précise) et le riz (basmati bio, je précise aussi).
Fiston2 : Et moi, j'ai mangé des nouilles chinoises lyophilisées.
Fiston1 : Rhhôôô la chance !

Chacun ses goûts, après tout...

Nouilles chinoises

 

Posté par magbleblog à 07:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

24 avril 2017

Homo politicus

   Plusieurs réflexions me viennent à l'esprit en ce lendemain de premier tour...
Maintenant que c'est passé, je peux officiellement annoncer (ou faire croire...) que j'ai voté blanc. Pourquoi ?
Je n'ai jamais eu de conscience politique. Enfin... elle se resume à "p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non" (je n'ai pas d'origines normandes pourtant...).

Le nucléaire ? P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non...
La dépénalisation du cannabis ? P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non...
L'euthanasie ? P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non...

Faut que je me magne de finir cet article parce que j'ai pas que ça à faire et que je vais être en retard à l'aquagym ? P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non...

   J'ai toujours écouté les différents avis de chacun, et à chaque fois, je suis un peu pas toujours d'accord avec les uns, et un peu pas toujours d'accord avec les autres. L'ambidextre de la politique, c'est moi. Est-ce parce que j'avais un parent "de chaque côté du fleuve" ? Peut-être.
   Cette sorte de non-opinion politique a l'avantage de mettre tout le monde d'accord : j'ai tort. - T'as voté blanc ? Mais faut pas faire ça ! Le gusse, il ne sait même pas pour qui j'aurais voté, mais j'ai tort.
A-t-on le droit dans ce pays de ne pas avoir de conscience politique ?
   Aussi, pour calmer les esprits, j'ai coutûme de dire que je suis du centre. J'ai pris la droite, j'ai pris la gauche, j'ai mélangé, et ça a donné ça. Mais l'émulsion, ce n'est pas un parti, c'est la base de la mayonnaise, et ça ne prend pas toujours.

   Alors si, en fait, j'ai des opinions... sur ceux qui ont des opinions : je trouve que les gens de gauche sont intolérants à d'autres opinions que la leur, que les beaux bobos bios ont l'impression d'avoir inventé la machine à cambrer les bananes alors qu'ils n'ont rien inventé du tout, que les gens de droite sont de mauvaise foi, que les extrêmes sont des utopistes complètement à la masse, que l'écologie n'est pas un parti (on peut être d'extrême droite ET écolo, alors pourquoi en faire un parti - de gauche généralement - ?), qu'on s'en fout qu'il y ait plus d'hommes que de femmes dans une même assemblée/association/organisation, etc.

   Voilà, je suis au stade 1 de l'évolution de l'homo politicus... L'homme de Cro-Matignon, c'est (encore) moi. Pour vous convaincre, sachez qu'il n'y a pas si longtemps que cela, je croyais qu'un QG de campagne était un quartier général situé en zone rurale... Je crois qu'il vaut mieux que je ne vote pas, en fait.

Cro-Matignon... Cro-Tamignon... Cro-Magnon... Cro-Mignon... Gno-Macron... Pro-Macron... Tiens... et si j'avais mon candidat du second tour ?

Evolution de l'homme

Posté par magbleblog à 18:06 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,