Bon, ben maintenant que mes ados sont devenus presque parfaits (du subjectif), il faut bien que je trouve d'autres sujets de conversation... Alors je vais vous raconter mes premiers pas dans une application iPhone sensée me faire faire des progrès en anglais.
   L'anglais et moi, ça avait pourtant bien commencé, et puis... les années lycée, l'insouciance de la jeunesse... j'ai fait ma seconde dans une salle digne d'une planche de Gotlib, assortie à la prof, avec boulettes incrustées au plafond, petits bonshommes de papier suspendus, tables gravées au compas, poèmes à réciter par coeur collés sur le dos de la chaise d'en face, j'ai subi ma première avec une prof-dragon à l'accent écossais à couper à la cornemuse, et j'ai déboulé en terminale avec l'auto-sentence suivante : je suis une bille en anglais. Blocage.
   Je télécharge l'application. Dans les paramètres, j'hésite, mais je ne mets pas "débutant", j'en ai fait 9 ans tout de même... Je choisis le programme de 15 minutes quotidiennes.
   Dans un exercice de traduction, je valide une réponse et l'appli me répond : "Il y a une faute de frappe dans ta réponse". Effectivement, j'ai écrit "beaf" au lieu de "beef", sauf que je n'ai fait aucune faute de frappe ; je croyais juste que ça s'écrivait comme ça. Va pour la faute de frappe, je ne veux pas lui briser son rêve.
   Je continue. A présent, je dois écrire en anglais une phrase prononcée en anglais. Je reçois comme réponse : "Ce n'est pas la bonne langue ! Tu dois écrire en anglais." Déjà, d'où on se connaît pour que tu me tutoies, hein ? We didn't keep sheep together j'te f'rais dire ! Et puis, comment ça, ce n'est pas la bonne langue ? Je suis précisément en train de t'écrire en anglais Ducon ! Je recommence. Même réponse. Je relis l'énoncé pour vérifier les consignes, mais c'est bien ça, je dois écrire en anglais une phrase prononcée en anglais. Je choisis le débit lent pour réécouter la phrase. Même combat.
   Je me rappelle alors un séjour à Londres, il n'y a pas si longtemps que cela, où j'avais décidé d'aller toute seule commander un café à emporter: - "Goude morninegue, aille woulde laïke eu longue caufi plise". - "Euh... can you repeat, please ?". Je m'exécute (le mot est faible) : "Goudmowning, aille wouldlaïke eu looongue côôôfi pliiise". A la troisième tentative, la nana me dit "Can you speak in english, please". J'en reste coite. Aillamfrozeune. Pour m'en sortir, je finis par commander "eukeupofti" et je réponds "no" à tout.
- Milk ?
- No.

- Sugar ?
- No.

Prends ça dans ta face, teykdissiniourfeyce. Je boude et je ne veux rien. Mon thé finit à la poubelle 5 mn plus tard (normal, à la base, je voulais un café).
M'en fous, demain, je télécharge l'application "Saznajte hrvatskih Srba sa Nicolas i kod Burnet" (Apprends le serbo croate avec Nicolas et Pimprenelle).
Et toc.

IMG_0245

IMG_0246