26 février 2017

Tout doux liste

- Corriger par écrit les rapports de stage en entreprise des élèves de 3èmes que j'ai suivis. Temps estimé : 50 minutes (c'est assez rapide).
- Se familiariser avec l'application Folios pour corriger lesdits rapports de stage en ligne. Temps estimé : 2 heures (c'est nouveau, donc galère).
- Préparer une fiche de suivi pour deux élèves de la classe de 6ème dont je suis professeur principal. Temps estimé : 1 heure.
- Faire la liste des élèves de 6èmes volontaires pour l'accueil des CM2. Temps estimé : 10 minutes (c'est rien à faire, ce n'est pas moi qui organise).
- Rédiger le courrier préparatoire à la réunion parents-professeurs du mois de mars pour la classe dont je suis professeur principal. Temps estimé : 10 minutes (les doigts dans le nez ! J'ai déjà la trame...).
- Faire le point sur les PPRE (Programme Personnalisé de Réussite Educative) des élèves en difficultés de la classe dont je suis professeur principal. Temps estimé : 1 heure (demander aux collègues par mail, recevoir les réponses, faire la synthèse des réponses, contacter les parents).
- Terminer la mise en page de l'album photo de l'atelier que j'ai organisé cette année avec la classe de 6ème dont je suis professeur principal. Temps restant estimé (j'y ai déjà passé le double) : 3 heures (c'est ludique, mais très long !).
- Remplir les LSU (Livrets Scolaires Uniques) de mes 450 élèves en ligne. Temps estimé : 9 heures (procrastination, familiarisation, bugs, appels aux collègues et pleurs compris). Encore un truc nouveau, donc galère.
- Renseigner les LSU des élèves que je n'ai pas mais qui sont à la chorale pour alimenter leur PEAC (Parcours d'Education Artistique et Culturelle). Temps estimé : 2 heures (je pense que je vais ramer... déjà que c'est compliqué quand ce sont tes élèves).

- Terminer de mettre en forme les EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) que je devais avoir bouclés au 2ème trimestre. Temps estimé : 2 heures.
- Remplir mes 450 bulletins trimestriels. Temps estimé : 4 heures (je maîtrise).
- Préparer le conseil de classe de la classe de 6ème dont je suis professeur principal. Temps estimé : 1 heure 30 minutes (la routine).
- Réfléchir à l'organisation du concert de la chorale. Temps estimé : 1 heure (mise en scène, décors sommaires, etc.).
- Lire les dossiers des 3 élèves qui passent en conseil de discipline la semaine prochaine. Temps estimé : 15 minutes.
- Assister aux 3 conseils de discipline desdits élèves. Temps estimé : 3 heures (généralement éprouvantes).
- Assister à la réunion de préparation des oraux blancs du brevet. Temps estimé : 1 heure.
- Copies : zéro cette semaine (youpi !).

Cher Mammouth,
je ne suis qu'un modeste poil de ta superbe toison, et je ne voudrais pas t'importuner avec mes futiles revendications, mais serait-il possible, s'il te plaît, d'avoir l'obligeance de bien vouloir considérer ma modeste requête, que dis-je... ma requêtounette, qui consiste à te demander si tu pouvais éventuellement nous laisser un peu plus de temps pour préparer nos cours, car de temps en temps - oh, si peu ! Entre 15 et 20 heures par semaine seulement ! - il nous arrive d'être devant des adolescents assoiffés de connaissances, qui ne demandent qu'à être abreuvés de savoir, si bien qu'il nous faut parfois préparer nous-mêmes -les plats tout prêts, très peu pour nous !- la nourriture intellectuelle que nous allons leur servir.
Pour te la faire plus courte : QUAND EST-CE QUE JE PRÉPARE MES COURS BORDEL ?!
Bien respectueusement,
Ton dévoué poil de mammouth

Checklist

Posté par magbleblog à 07:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 juin 2016

Chihuahua vs Pitbull (épisode 2)

Un collège chaud bouillant des Yvelines, cours de musique, jeudi 11h30-12h30, classe de 6° (oui, de 6°)

Les élèves, tels des lièvres en rut en Mongolie du Sud, entrent avec pertes et fracas dans la salle. Je ne fais pas l'appel, j'essaie de vérifier grosso-modo que Abdellah, Hakim, Melek, Mickaël, Hamed (j'oubliais : celui-ci s'est fait virer car il a enflammé un torchon imbibé de white spirit en plein cours d'arts plastiques), Karim, Anaïs, Fatimata, Fatoumata, Stéphane, Marina, Borivann, Sikhou et Diako sont là, mais c'est difficile car ils bougent tout le temps !
Un élève : Eh M’dam', keskonfé aujourd'hui ? Pas de la flûte j'espère, car c'est le Ramadan et quand c'est le Ramadan, on n'a pas le droit de porter quelque chose à sa bouche.
La prof : Et quand tu fumes, tu portes bien quelque chose à ta bouche n'est-ce-pas ? L'élève : Ouais zyva ! Eh Madame, ça s'fait pas ! Keske vous en savez si j'fume ? Eh j'fume pas moi Madame, j'aime pas qu'on m'insulte !
La prof : En tout cas, tu m'apporteras un mot de tes parents qui te dispense de jouer de la flûte pendant le Ramadan. Le relou : Ouais zyva ! Mon père si j'lui demande de faire un mot, il va me le faire pour toute l'année, il trouve ça débile la flûte, ça sert à rien. La prof : Tu m'apportes un mot juste pour le Ramadan, ça suffira. Le chieur : Ouais zyva ! Mon père y sait même pas écrire !
Un autre élève : Eh, Madame, vous z'avez pas maigri ? Vous faîtes un régime ? Silence de la prof. Le même : Ouais parce qu’au début de l'année, quand vous êtes arrivée, vous étiez obèse (faut pas exagérer, je viens juste d'accoucher Ducon).
Deux élèves entre eux, dans une conversation dont j'entends des bribes : Ouais bouffon, t'as qu'à l'niquer, mais t'es trop carotte, on t'souffle dessus, tu t'envoles comme une poussière connard.
Je sors mon alto, apporté pour leur montrer un instrument de la famille des cordes frottées. Diako (sérieusement) : Eh Madame, ça marche avec des piles ? Toute la classe : Ouououhhhh ! Il est trop carotte le pauvre ! Diako (encore plus sérieusement) : Ben quoi, le piano, il marche bien avec des piles ! Je continue la démonstration et leur parle du luthier Stradivarius et du prix de ses instruments. Jimmy : Non mais franchement, Madame, sans blague, si on vous dit "Je vous offre une maison ou je vous offre un Stradivarius", vous, vous choisserez quoi ? Faut être malade grave pour mettre autant de thune dans un violon !
La prof : Abdellah, arrête de taper sur le gong, retourne à ta place ! Abdellah : Eh Madame, j'ai rien fait, je vais juste jeter un papier à la poubelle et ça y est, tout d'suite, c'est ma faute.
La prof, fatiguée : BON-ALORS-MAINTENANT-VOUS-ALLEZ-M'ECOUTER-SINON-J'EN-PRENDS-UN-ET-JE-LUI-FAIS-AVALER-SA-FLUTE-PAR-LES-TROUS-DE-NEZ ! La classe, intriguée : Ouais, carotte ! Un élève ose : Eh, vous zavez pas l'droit Madame !
L’œil sur la trotteuse de leur montre pour faire le compte à rebours des 5 dernières secondes, les élèves sont prêts à bondir telle une horde de Français le jour des résultats du Brexit.
Drrriiiinnnggg !

Un quart de seconde plus tard, la salle est dévastée (moi aussi), mais vide (moi aussi)...

index

Posté par magbleblog à 07:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2016

Chihuahua vs Pitbull (épisode 1)

Un collège paisible des Yvelines, cours de musique, vendredi 8h30-9h30, classe de 6°

Les 27 élèves, un par un : Bonjour Madame, Bonjour Madame, Bonjour Madame
La prof fait l'appel : Mélanie B. ? Présente, Jean-Baptiste B. ? Présent, Arthur B. ? Présent, Jérémy B. ? Présent… (27 fois).
La prof : Bien, quelqu’un a-t-il oublié ses affaires aujourd'hui ? Aucune réponse.
La prof : Très bien, nous allons commencer par la flûte ce matin (c’était encore autorisé par la loi à l'époque). Les (27) élèves en chœur : Ouuaais ! On répète le morceau. La prof : Qui veut être évalué aujourd'hui ? Les (27) élèves : Moi !
Plus tard, un élève lève la main : Madame, est-ce-que je peux demander de la colle à mon voisin SVP ? La prof (Je rêve ! Ils vont bientôt me demander la permission de respirer !) : Oui, oui, bien sûr.
Maintenant, nous allons chanter. Les (27) élèves : Ouuaais ! Le chant est nickel chrome.
La prof : Et maintenant, nous allons écouter un extrait d'opéra de Puccini. Les (27) élèves : Ouuaais ! L'audition se déroule sans problème. Les élèves sont très attentifs. Pourtant, Céline lève la main : Madame, vous ne pouvez pas dire à Jérémy et Alexis de faire moins de bruit ? Ils n'arrêtent pas de parler ! La prof (Ah bon ? Mais j'ai rien entendu !), d'une voix autoritaire : Allez, Jérémy et Alexis, n'empêchez pas les autres d'écouter tranquillement la musique, sinon je vais être obligée de me fâcher.
La sonnerie annonçant la fin de l'heure retentit. Un élève : Madame, on peut sortir ? La prof : Oui oui, bien sûr.
Quelques élèves s'attardent autour de mon bureau. Jean-Baptiste me demande : Madame, on va en écouter beaucoup de musique classique ? La prof : Oui, pourquoi ? L'élève : Parce que c'est beau, j'aime bien ça. La prof (Mais oui, c'est ça, fayot) : Allez, c'est bien Jean-Baptiste, mais dépêche-toi, tu vas être en retard au cours de maths.

En attendant la classe suivante, je baille un coup.

images - copie

Posté par magbleblog à 07:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juin 2016

Une fonctionnaire qui apprend à fonctionner

     Quelques années après le fameux entretien d'embauche, CAPES en poche, me voilà nommée remplaçante dans l'académie de Versailles (j'avais demandé Bordeaux, Poitiers, Nantes, Rennes et la Martinique...). Le statut de remplaçant donne le "privilège" de recevoir chaque année une nouvelle affectation sur un, deux ou trois collèges en même temps. Cette année là, je suis nommée sur deux établissements, un très tranquille et un très difficile (le pire que j'aie jamais connu). Pour autant, ce dernier n'est pas classé en ZEP, va savoir pourquoi.
Un matin, en arrivant dans le collège difficile, j'apprends qu'il y a eu en quelques jours :
- Un pare-brise de voiture brisé (pas le mien, ouf !), un autoradio piqué (pas le mien, ouf !).
- Des élèves qui ont lancé des fumigènes dans les couloirs après la récréation de 10H30 (impossible de monter dans les classes).
- Une jeune collègue de 22 ans qui a affiché une lettre de démission de 4 pages en salle des profs pour dire combien elle nous admirait de faire ce boulot, mais que c'en était trop pour elle (à sa décharge, elle s'était reçue un pot de yaourt sur la tronche en plein cours).
- Une élève de 6ème qui s'est fait voler les clés de chez elle pendant le cours de sport. Le lendemain, sa maison est cambriolée (mais les parents n'osent pas porter plainte de peur des représailles...).
- Et pour couronner le tout, un élève qui, après avoir craché sur un professeur, a été exclu... avec sursis (même pas une petite heure de colle) !
J'en reste coite. Devant ma mine déconfite, une collègue me conseille de garer ma voiture avec le pare-brise arrière face à la cour "comme ça, si les élèves te l'abîment, tu pourras repartir, alors que si c'est le pare-brise avant, tu n'y verras plus rien !".
Waï (c'est mon cri de guerre) !
Je respire un grand coup, et monte dans ma salle ; un élève de 3° m'accueille en me demandant si je fais une dépression, histoire de me tester (je l'ai juste dé-testé).
Après 4 heures de cours harassantes, je m'effondre en larmes dans ma voiture en quittant l'établissement.

Pfffiouttt... On n'est pas rendu comme dirait l'autre.

index

Posté par magbleblog à 08:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,