Issoire, cours de 5ème SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté).
À l'écoute d'un chant religieux basque, le paisible "Ilunbe ginen" (déjà évoqué dans le précédent article de ce blog), interprété par des moines de l'abbaye de Belloc, je redemande à mes élèves : Savez-vous où se trouve le Pays basque ?
L'un d'eux répond (à croire qu'ils se sont passés le mot d'un collège à l'autre) : En Bretagne ?
Un autre rétorque : Non, je pense que c'est plus vers le nord de la France, du côté de l'Islande.
Je les laisse poursuivre :
- Au Brésil ?
- En Afrique ?
(...)
- Bon, à part ça, quelle est la langue utilisée traditionnellement dans les églises ?
- L'anglais ?
- Non.
- L'allemand ?
- Non plus.
- L'arabe ?
- Mais rhhooo la la, t'es con ou quoi ? Elle a dit dans une église !
- Ben quoi, l'église et la mosquée, c'est pareil !
- L'espagnol ?
- Le chrétien ?
- Eh non mais t'es maboul, le chrétien, c'est pas une langue !
(...)
Je les aide : Allez, je vous donne un indice : c'est une langue morte.
(...)
- Le morse ?
Moi, découragée : Mais non... Le latin, enfin !
- Aaaahhh, mais oui ! C'est ce que je voulais dire, justement !

Fluctuat nec mergitur (inch'Allah).
(En plus, je les kiffe mes petits SEGPA.)

Breton musulman