Je rentre du cinéma vers 23h. Fiston2 m'accueille avec précaution : Maman, je ne sais pas si ça va te plaire, mais j'ai pris une initiative pendant que tu étais au cinéma : j'avais envie de faire la cuisine et j'ai fait une île flottante. Tu veux la goûter ?
Mon cerveau de Daronne imagine instantanément deux colonnes :
La colonne INCONVÉNIENTS :
- Il est tard et Fiston2 a du mal à se lever le matin.
- Il n'a sans doute pas fait ses devoirs.
- Qui va se taper le nettoyage des ustensiles ?
La colonne AVANTAGES :
- Il a pris des initiatives.
- Il a même nettoyé toutes les casseroles.
- J'adore l'île flottante.

- Au moins, il n'était pas sur son portable.
- En mon absence, de toutes façons, il n'aurait pas fait ses devoirs.
- Son île flottante est délicieuse.
- Aimer faire la cuisine à 15 ans, c'est super (sa future femme a bien de la chance).
- Ça n'a rien à voir, mais en plus, il est beau comme un camion mon fiston.
- Je l'aime jusqu'aux étoiles.

C'est vite vu, non ?
Je lui dis : Oh merci, qu'est-ce que c'est agréable d'avoir une petite douceur sucrée en rentrant du cinéma ! Et aussitôt après : Allez, zou, au lit maintenant (faut pas qu'il prenne trop la confiance, non plus...) !

Île flottante